Kit Prusa i3 MK2S

Cela fait plusieurs années que l’idée me trottait en tête, puis finalement j’ai décidé de m’en offrir une pour ma fête cette année. Il s’agit de l’imprimante Original Prusa i3 MK2 de Josef Prusa, développeur tchèque d’imprimantes 3D qui fait partie du projet RepRap. Je l’avais commandée mi-mars, et elle vient enfin de m’être livrée. Premier bon point, entre temps, Prusa Research a sorti le modèle MK2S… et c’est celui-là qui m’a en fait été livré.

Comme tout achat, lorsque l’on se lance dans quelque chose de nouveau, le choix d’une première imprimante 3D n’est pas évident tant il existe actuellement de modèles d’imprimante différents, avec des performances plus ou moins bonnes et pour toutes sortes de prix. Le magazine Make:, qui est un bimestriel américain qui se concentre sur les projets DIY (Do It Yourself), proposait, dans son édition de Décembre 2016/Janvier 2017, une comparaison des meilleures imprimantes 3D. Le modèle Original Prusa i3 MK2 sortait premier de cet article.

Les deux principaux points forts de cette imprimante étaient: son rapport qualité/prix et le fait qu’elle soit open-source. Le rapport qualité/prix à toujours été un critère important pour moi, un juste milieu entre ce que l’on est prêt à investir et le résultat que l’on peut en obtenir. Le critère open-source était également important pour moi. Je ne voulais pas me retrouver dépendant d’une compagnie pour l’entretien (logiciel et hardware fermé), la réparation (pièces propriétaires) et l’utilisation (filaments propriétaires) de mon imprimante. Ici tout est open source, autant au point de vue des logiciels, des drivers, des firmwares, que du matériel (toute les pièces peuvent être imprimées ou commandées à différents endroits sur internet). Enfin, l’Original Prusa i3 MK2 permet d’utiliser toutes sortes de filaments. Bref, une bonne imprimante 3D, pas trop chère, ouverte, évolutive, et multi-fonctionnelle. J’ai donc craqué

Prusa Research propose l’imprimante sous 2 formes. Soit sous forme de Kit, où vous devez monter et calibrer vous-même l’imprimante (genre IKEA niveau ++), soit sous forme prête à l’emploi (montée et calibrée). Le modèle en Kit étant moins cher que le modèle tout monté.

J’ai choisi la première option. Ce n’est effectivement pas l’option la plus facile d’utilisation, mais de très loin, pour moi, la plus didactique et formatrice. L’entretien et les réparations éventuelles de l’imprimante seront plus faciles si j’ai déjà moi même montée l’imprimante et eu à manipuler chacun des pièces.

Je vous refais signe une fois que j’ai monté la bête

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *